Adresse
Téléphone
 
 
 
 
 
 
 
De bon matin, toujours en quête de nouveaux horizons, laissant le crachin aux Bretons, nous sommes en route pour la baie de Somme. Après une halte pique nique dans le superbe parc d'Avranches avec vue sur le Mont St Michel, après le passage du magnifique pont de Normandie, après l'arrivée au Tréport pour retrouver la mer qui nous manque déjà, nous rejoignons notre gîte à Lieu Dieu.

C'est par le Crotoy que nous attaquons (bon pied, bon oeil!) l'aventure, et d'abord, avec Maxime, notre guide, la traversée de la Baie de Somme, ses bancs de sable, ses molières, ses huttes de chasseurs et la zoologie et botanique liés à cet espace particulier. C'est les chaussures ou les bottes crottées, au bout de 3 heures de traversée, que nous arrivons à St Valéry sur Somme, où, le temps d'une bière (ou d'un chocolat chaud), la mer nous a rejoint. Cette belle randonnée se termine par un retour au Crotoy en petit train du début du XXème siècle, ses voitures de la Belle Epoque et sa locomotive à vapeur. Un autre point fort du séjour est aussi la visite du Parc du Marqenterre sous la direction de Zoé, attentive à transmettre ses connaissances sur les oiseaux présents en grand nombre: spatules,grèbe huppé, grèbe castageux, oie à tête barrée, chevalier aboyeur, phalarope,cygne tuberculé,grue cendrée . Belles lumières, reflets dans l'eau, diversités de plantes et arbustes nous accompagnent le long de ce parcours.

Un petit tour s'impose à St Valéry sur Somme : une petite pensée pour Guillaume le Conquérant et Jeanne d'Arc, un petit peu d'histoire de France en parcourant sa cité médiévale perchée sur la falaise, son quartier de pêcheurs, et une belle promenade le long des quais avec ses belles villas bordant la baie. Puis, c'est au Hourdel qu'après un pique nique à l'abri du poulier nous allons à la rencontre des phoques qui se prélassaient, se reposant en toute quiétude sur des bancs de sable découverts plus au large. A Ault et Ornival nous devons affronter les éléments déchaînés : pas un oiseau en vue, pas même un chasseur.... mais rien n'arrête le pèlerin, et la tempête commence à se calmer. C'est avec surprise et émerveillement que nous parcourons le front de mer de Mers les bains. Nous sommes à la Belle Epoque, avec les villas élégantes, serrées les une contre les autres, les balcons et bow-windows aux formes souples et colorées,lescabines blanches sur la plage. L'après midi le séjour se termine par des balades autour du gîte, en compagnie des chevaux, des canards à travers prairies et étangs sous un beau soleil.

Un séjour dans la bonne humeur, l'adhésion de tous. Il va sans dire que nous sommes rentrés, enchantés, ravis et plein d'images dans les yeux.
 
Chantal et Zoé